Focus sur la digitalisation de la communication La révolution digitale vue par Mélanie Viala et Béatrice Sabouret

Stories

Mélanie Viala, directrice de l’Ecole Supérieure du Digital à Bordeaux et Béatrice Sabouret, directrice de la Communication du Groupe La Poste en Aquitaine, ont partagé aux communicants des grands groupes et start-ups, leurs conseils et savoirs faire sur les révolutions technologiques et leurs applications en matière de communication digitale. Mélanie a apporté un éclairage sur la digitalisation de la communication:

L’intelligence artificielle

On ne pourrait parler de digitalisation en communication sans évoquer l’invasion des bots, + de 33 000 bots  Messenger depuis avril 2016 ! La relation client est centralisée dans un seul et même outil conversationnel. On voit même apparaître des « charity bots » qui servent à faire bénéficier d’une expertise au plus grand nombre grâce à un robot. Ce nouvel engouement est illustré par la spécialisation d’agence dans l’utilisation de ces nouveaux bots.

Le programmatique

C’est LA nouvelle star du marketing. Les agences ne proposent plus d’acheter des espaces, mais des audiences selon leurs centres d’intérêt. Les publicités s’affichent différemment pour chacun des utilisateurs, des nouveaux messages et couleurs apparaissent en un temps record pour s’adapter au comportement des internautes. En communication, les PR programmatiques commencent à apparaître : un article paraît sur la grève dans une grande entreprise ? Cette dernière peut contrebalancer le bad buzz en faisant apparaître un article positif annonçant une hausse de la satisfaction client. A tester juste ici.

La réalité mixte

Hololens, Occulus Rift… bienvenue dans l’ère de la réalité augmentée et virtuelle ! Les distances sont abolies, le consommateur peut tester « comme s’il y était ». Imaginez monter votre étagère Ikea avec le mode d’emploi qui se projette directement sur la pièce et vous dit quelle vis prendre, dans quel sens tourner, etc… Et en communication ? Cette technologie permet d’augmenter très nettement l’expérience client, on peut aussi faire visiter des boutiques, des hôtels, etc… d’avantage de détail sur cette nouvelle expérience qui s’offre à nous. Comment je fais ? Je teste par exemple Google Cardboard (15€), je vais voir Asobo Studios, je complète les Google Business avec une visite virtuelle de tous mes lieux physiques.

Vidéo 1st

Tout le monde se met au Live : Facebook live, Instagram, snapchat, périscope… Et en com ? Pensez live, mais n’improvisez pas : la qualité doit être au rdv, la modération est plus que jamais nécessaire… Il faut donc commencer par le brief, comme avant 2017. Comment je fais ?  Je sous-titre toutes mes vidéos, je facebooke live mes événements, je teste une caméra 360°.

La trust economy

Les contenus se multiplient, le piratage fait rage, tout le monde produit de la news et peut parler de vous avant vous. La 1ère valeur d’une marque devient la confiance de ses utilisateurs. Les communicants sont les artisans et les gardiens de la confiance. Pensez à Certifiez vos comptes, vos contenus (Twitter, badges LinkedIn, blockchain…) et surtout : reprenez la main dans la conversation ! Les consommateurs s’emparent de vos espaces, mais vous avez la responsabilité de répondre et trancher. A surveiller: la tendance asiatique, les Q&A avec des influenceurs ou des égéries (ex : Fenda).

digitalisation de la communication

Intelligence artificielle, programmatique, réalité mixte et nouvelles technologies

Béatrice Sabouret a pour sa part illustré les propos de Mélanie en racontant la digitalisation de la communication dans un grand Groupe tel que la Poste:

Cette entreprise a largement modernisé sa communication interne et externe (tablettes et application destinée aux facteurs – Factéo ; compte twitter destiné à la presse ; intranet ; etc…). Certains facteurs twittent sur leur métier comme l’a fait le chauffeur de métro de la RATP en montrant les passagers qui dansaient dans la rame). La Poste souhaite dorénavant inclure ces nouvelles formes de communication. De même, si aujourd’hui le compte twitter est plutôt adressé à la presse, il va sans doute s’adresser de plus en plus au grand public pour faire connaître les nouveaux services, les nouveaux bureaux de poste, l’actualité du réseau… Il n’en reste pas moins que les salariés restent attachés à la revue papier, et la numérisation à 100% des supports ne constitue pas aujourd’hui une bonne solution. Elle le sera peut-être dans quelques années qui sait…

Leave a Reply